Visuel_Blog_ISAGRI_CV_0820

Restez informé sur votre métier

Inscrivez-vous

Articles récents

Vigneron Arboriculteur Maraîcher Cerealier Eleveur

Quels sont les différents postes de charges à suivre en agriculture ?

postes de charges à suivre en agriculture
Christine NICOL
Ecrit par Christine NICOL
le 7 nov. 2022
5 minutes de lecture

Une charge est un terme comptable. Elle désigne une dépense effectuée par une entreprise pour assurer sa production. Les charges se répartissent en différentes catégories. Si vous disposez d’un plan comptable, vous retrouverez les charges dans la classe 6.
Suivre vos charges pour connaître leur impact sur votre rentabilité est indispensable dans la gestion de votre exploitation.

Sommaire : 

Différencier les charges et calculer le seuil de rentabilité
Les charges opérationnelles ou variables en agriculture
Les charges de structure ou fixes en agriculture
Quel est l’impact de la volatilité des marchés sur les charges ?

Différencier les charges et calculer le seuil de rentabilité


Distinguer les charges fixes des charges variables, permet de calculer différents indicateurs indispensables à la gestion de l'entreprise, notamment sa rentabilité.
Le seuil de rentabilité est le chiffre d'affaires minimum que l'entreprise doit atteindre pour être rentable. Il correspond au rapport entre les charges fixes et le taux de marge sur coût variable.

NB. : La marge sur coût variable désigne la différence entre le chiffre d'affaires d'une entreprise et ses charges variables. Elle devra être comparée aux charges fixes pour déterminer si l'activité est rentable.

Les charges opérationnelles ou variables en agriculture

Les charges opérationnelles représentent l’ensemble des dépenses liées aux productions. Elles sont dites aussi variables car proportionnelles à la surface en production végétale, au nombre d’animaux de l’atelier d’élevage ou liées aux quantités produites et commercialisées.

Voici la liste des principaux postes de charges opérationnelles :

  • Engrais et amendements
  • Semences et plants
  • Produits de protection des végétaux
  • Gasoil non routier
  • Aliments du bétail
  • Produits et frais vétérinaires
  • Produits de reproduction animale
  • Achats d’animaux (biens vivants non immobilisés)
  • Emballages

" J’utilise ISACOMPTA depuis 2018, [...]

je me sers de la comptabilité analytique pour imputer mes charges de mécanisation… " 

Découvrez le témoignage de Justin Chemin, SCEA Flandre en Seine Maritime

 

Découvrez ISACOMPTA

Les charges de structure ou fixes en agriculture

Indépendamment des caractéristiques numéraires de votre production, votre entreprise agricole assume des dépenses qualifiées de charges fixes. Bien qu’elles soient fixes, elles peuvent être affectées à un atelier de production particulier dans le but de calculer et maîtriser ses coûts plus finement.

Dans ces charges, vous retrouvez :

  • Amortissements du matériel et des constructions
  • Loyers et fermages
  • Entretien, pièces et réparation du matériel et des constructions
  • Frais de personnels : charges salariales, salaires, cotisations sociales

Sont également comptés ici, des frais plus généraux plus difficiles à attribuer à l’une ou à l’autre des activités de l’exploitation. Si tel est le cas, une clé de répartition est établie de manière arbitraire pour affecter les dépenses en question.

Il s’agit des :

  • Autres achats et charges externes : honoraires comptables, assurances, entretien divers
  • Carburant des véhicules légers
  • Outillage
  • Fournitures de bureau
  • Impôts et taxes

Notez bien que les charges opérationnelles et les charges fixes sont liées au cycle d’exploitation. Elles sont donc soustraites aux produits d’exploitation pour déterminer le résultat d’exploitation du compte de résultat de votre entreprise.

D’autres charges existent qui ne correspondent pas à la gestion opérationnelle d’une exploitation. Par exemple, les intérêts d’emprunts, les crédits de campagne ou de découverts qui constituent des charges financières.


Quel est l’impact de la volatilité des marchés sur les charges ?

Depuis quelques années, le marché des matières premières agricoles est très volatil et fluctue, notamment, au gré de décisions géopolitiques. Dans ce contexte, des charges sont à suivre particulièrement de près en fonction de vos ateliers de production :

  • Engrais et amendements
  • Gasoil non routier
  • Aliments du bétail
  • Amortissements du matériel et des constructions
  • Entretien, pièces et réparation du matériel et des constructions

Les postes engrais, amendements, gasoil restent d’ailleurs relativement difficiles à optimiser car ils sont régis par des cours mondiaux, restreignant votre capacité de trésorerie et de stockage. Néanmoins, certaines initiatives ont vocation à y faire face, comme les groupements d’achats et des pratiques culturales qui permettent d’optimiser les charges de mécanisation. Sur ce dernier point, la mutualisation des outils de production, par exemple à travers les Cuma, est une réponse pour écraser les coûts de mécanisation, améliorer sa rentabilité et expérimenter pourquoi pas de nouvelles techniques.

 

Découvrez ISACOMPTA

 

Autres articles à découvrir :

 

Articles recommandés

Partagez un commentaire

Ne manquez pas les prochains articles du blog ISAGRI

Inscrivez-vous