Visuel_Blog_ISAGRI_CV_0820

Restez informé sur votre métier

Inscrivez-vous

Articles récents

Cerealier

Le suivi analytique : la bonne pratique pour gérer votre exploitation agricole

Romain VÉRITÉ
Ecrit par Romain VÉRITÉ
le 4 juin 2020
4 minutes de lecture

Champs d'un agriculteur Moins de la moitié des agriculteurs connaissent leur coût de revient, d’après un sondage réalisé sur Terre-net, du 7 au 14 janvier 2020.

 

À la différence des chefs d’entreprise du secteur industriel, qui définissent leur prix de vente en fonction du coût de fabrication de leur produit, les agriculteurs n’ont que peu ou pas la main sur leur prix de vente final. Alors comment s’assurer de sa rentabilité pour un exploitant agricole  ?

Le principal levier d’un agriculteur pour piloter son entreprise se situe dans ses marges et donc dans ses charges. Et quel meilleur moyen pour bien maîtriser ses charges que la comptabilité analytique ? Faire un budget avant un investissement, choisir d’arrêter ou de poursuivre une production, être serein avec ses chiffres…

Illustration avec le témoignage de Cyril Dancourt, céréalier dans la Somme, utilisateur du module analytique d’ISACOMPTA pour comprendre son utilisation et les bénéfices qu’il en retire.

 

Réaliser un budget pour piloter les achats de matériel de son exploitation agricole

 

Cyril a repris la ferme de ses parents en 2009, ils étaient équipés du logiciel ISACOMPTA depuis 1989. Il a voulu suivre plus en détail les chiffres de l’exploitation. Il est donc passé à la comptabilité analytique, toujours avec ISACOMPTA, afin de réaliser des suivis précis par activité.

Cyril s’est rapproché de son centre de gestion pour récupérer les paramétrages des activités analytiques. Il a souhaité mettre en place un suivi personnel sur son poste mécanisation, notamment pour connaître les charges d’entretien par matériel. Une saisie détaillée de sa comptabilité lui permet d’isoler les achats de pièces et de les affecter au bon matériel. Il en va de même pour les factures d’entretien de la concession, les assurances et le carburant. Il sait donc précisément combien coûtent le tracteur et la moissonneuse-batteuse à l’hectare. Cela lui permet de piloter ses changements de matériel et de confirmer (ou pas) son ressenti quand il a l’impression qu’un tracteur lui coûte cher : « Un tracteur sur lequel je viens de réaliser une réparation de 5 000€, je peux avoir l’impression qu’il me coûte cher alors que ce n’est rien par rapport à l’amortissement d’un nouveau tracteur.» 

Cas concret : « Quand j’ai voulu changer de moissonneuse-batteuse, j'ai pu comparer ce que me coûterait l’achat d’une moissonneuse par rapport à la sollicitation d’une entreprise de travaux agricoles. Je savais combien me coûtait l’ancienne à l’hectare. Je m’étais fixé un coût maximum jusqu’auquel j’étais prêt à monter et en faisant mon projet sur 8 ou 10 ans je connaissais le prix maximum que j’étais prêt à mettre dans ma nouvelle moissonneuse. »

Et comme « c’est bien la marge qu’il faut aller chercher » il utilise aussi son logiciel de comptabilité pour piloter ses ateliers. 

Cyril Dancourt devant son tracteur

Utiliser la comptabilité analytique pour décider de poursuivre ou arrêter une production agricole

 

Un des éléments importants à suivre dans votre exploitation est le rendement. En effet, celui-ci va vous permettre de savoir combien d’argent vous aller percevoir à la suite de la récolte. Vous le savez très bien, toutes vos actions influent sur la production : que ce soit l’usage du pulvérisateur, l’irrigation, ou même les produits phytosanitaires. Pour augmenter vos revenus, il faut donc un certain équilibre entre ce que vous dépensez en temps et en argent et ce que cela peut vous rapporter.

 

Cyril nous explique qu’il fait confiance à son ressenti, mais ce n’est pas tout. Il prend comme exemple sa production de pois protéagineux. Il sentait que ce n’était pas vraiment rentable mais par soucis de rotation de ses plantations, ne s’était jamais posé la question. « L’analytique m’a permis de mettre des chiffres précis sur les charges et produits de cette production et j’ai donc choisi d’arrêter les pois protéagineux. 


J’avais le sentiment que ça chutait et le module m’a aidé à mettre des chiffres sur cette impression. » 

 

Le suivi analytique permet d’être plus serein avec les chiffres de l’exploitation agricole

 

La mise en place d’un suivi analytique de votre activité doit démarrer par l’identification des informations que vous souhaitez obtenir. Si vous souhaitez suivre vos coûts, votre trésorerie, ou encore avoir votre marge brute ou nette, vous n’allez pas regarder les mêmes éléments. Si vous ne faites pas correctement cette étape, il peut se passer deux choses. La première, vous risquez de ne pas utiliser ce que vous avez mis en place. La seconde, vous n’allez peut-être pas retrouver les éléments dont vous avez besoin, dans votre prise de décision ou simplement votre suivi d’activité.


Dans son cas, Cyril avait des besoins clairs : suivre ses charges et ses produits en identifiant très spécifiquement les charges fixes ou variables qui sont importantes. Pour cela, son cabinet comptable (le CERFRANCE Nord de Seine) lui a fourni des éléments qu’il a pu intégrer dans sa comptabilité, notamment le plan analytique. Et lors de sa saisie comptable, qu’il réalise une fois par mois, il détaille toutes ses factures pour avoir le maximum d’informations. Cette saisie détaillée lui facilite l’affectation dans ses tableaux analytiques.


L’utilisation de ses tableaux lui permet de savoir si l’investissement dans une nouvelle machine est nécessaire ou pas. Il nous raconte : « Pour mon matériel, étant donné la charge importante que cela représente pour l’exploitation, j’ai voulu connaître le coût de revient de mes machines et surtout mes charges d’entretien. Ainsi lors de ma saisie je détaille les factures, par exemple : courroies, vidanges… C’est grâce à l’étude de tous ces coûts que j’ai pu me rendre compte que l’entretien de ma moissonneuse était élevé et que je devais la changer. »

 

 

Les bénéfices de Cyril aujourd’hui sont multiples : il connaît beaucoup mieux les chiffres de son exploitation et cela lui permet d’avoir une meilleure vision de l’avenir. Grâce à la comptabilité analytique il maîtrise ses investissements, élimine les activités trop coûteuses et pilote son entreprise avec une vue d’ensemble.


Nous remercions Cyril pour son témoignage, et espérons pouvoir continuer de l’accompagner dans ces prochains défis avec ISACOMPTA.

Articles recommandés

Partagez un commentaire

Ne manquez pas les prochains articles du blog ISAGRI

Inscrivez-vous