Visuel_Blog_ISAGRI_CV_0820

Restez informé sur votre métier

Inscrivez-vous

Articles récents

Vigneron

Mildiou, Black-rot, Oïdium: les outils pour mieux protéger ses vignes

mildiou-blackrot-oidium-tout-savoir-sur-les-outils-pour-mieux-proteger-ses-vignes
Clémence Dufourmantelle
Ecrit par Clémence Dufourmantelle
le 1 avr. 2021
4 minutes de lecture

Les OAD (Outils d’Aide à la Décision) ou modèles maladies sont créés pour aider chaque viticulteur à anticiper les conditions météorologiques et à adapter ses pratiques de traitement. Pour mieux comprendre leur intérêt, les Vignerons Indépendants de France (VIF) ont organisé une conférence dans laquelle Alexandre Davy, Ingénieur œnologue de l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV) et deux viticulteurs utilisateurs nous partagent leurs retours d’expérience.

SOMMAIRE :

Les OAD ou modèles maladies pour la vigne, qu’est-ce que c’est ?
Comment réduire ses traitements en viticulture ?
Quelles solutions pour anticiper les maladies comme le mildiou ?
L’œil du viticulteur en complément des OAD
Moins de stress lors des périodes de fortes pression mildiou

 

Les OAD ou modèles maladies pour la vigne, qu’est-ce que c’est ?

Les Outils d’Aide à la Décision (OAD) deviennent peu à peu des véritables alliés pour les viticulteurs. Leur fonctionnement : collecter des données parcellaires et météorologiques pour ensuite calculer les pics de contamination maladies qui vont guider les utilisateurs à anticiper les traitements. Ils peuvent couvrir des domaines variés, chaque vignoble à ses spécificités : la localisation des vignes, les objectifs ou les problématiques maladies des viticulteurs. Les OAD conseillent toujours la solution la plus objective. Ces outils sont principalement utilisés pour protéger les vignobles des maladies telles que le mildiou, l’oïdium ou le black-rot, mais aussi des ravageurs, comme l’eudémis, par exemple.

 

outil-aide-a-la-decision

 

« Il ne faut pas oublier que derrière ces outils, il y a besoin d’une expertise. Il faut prendre du recul lors de l’interprétation des conseils. » explique Alexandre Davy, ingénieur œnologue à l’IFV.

Nouveau call-to-action

 

Comment réduire ses traitements, IFT en viticulture ?

 

Frédéric Belmas, viticulteur dans le Roussillon, a équipé son exploitation viticole de 16ha d’une station météo à 7 capteurs (pluviométrie, hygrométrie, température, vitesse et direction du vent, pression et humectation du feuillage) ainsi que de l’outil d’aide à la décision Rimpro.

Il a choisi cette solution technique car il a besoin de données précises pour traiter et surtout pour planifier et gérer ses traitements. C’est le seul moyen d’avoir des indications fiables, notamment pour le vent. La météo varie à quelques kilomètres près.

 

temoignage-traitement-vigne-economie

 

L’OAD permet d’économiser en moyenne 2 traitements. Sur une exploitation de 16ha, cela revient à environ 1 500€ d’économie.

Station météo connectée Météus

 

Quelles solutions pour anticiper les maladies comme le mildiou, l’oïdium ou le black-rot ?

Pour Laurent Fondimare, vigneron entre Chambéry et Grenoble, les solutions adaptées sont l’OAD Décitrait de l’IFV, accompagné d’un pluviomètre manuel et des données Météo France les plus proches. En effet, ses vignes sont situées dans une région ou le climat est humide, il lui était donc important de s’équiper pour réagir aux épisodes pluvieux. De plus, étant sur une exploitation bio, il a une grosse pression sur le mildiou. La solution pour s’en protéger au mieux : un OAD précis qui l’accompagne dans ses traitements pour garantir un risque minimum d’apparition de maladies. Traiter moins, mais mieux.

 

temoignage-mildiou-traitement-vignoble

 

Moins de stress lors des périodes de fortes pressions mildiou

L’agriculture est une science qui ne cesse de se développer et de se perfectionner. Cependant, il ne faut pas oublier l’humain derrière ces évolutions. Beaucoup de vignerons reconnaissent être anxieux vis-à-vis de leur activité, principalement à cause des conditions météorologiques. Les OAD proposent toujours plus de précision et d’aide pour accompagner les métiers de l’agriculture. C’est un moyen d’appréhender plus sereinement son activité professionnelle.

 

« Il est difficile de rester objectif dans ses prises de décision, surtout pendant les années difficiles comme 2020, qui a été très touchée par le Mildiou. L’OAD nous apporte cette objectivité, il influe sur notre vision et notre manière d’agir. Il faut toujours plus de précision. Les OAD, dans ce sens, réduisent le stress et nous aident à être précis et rationnels dans nos traitements. En général, il a raison et cela est bénéfique pour la récolte. » affirme Frédéric Belmas.

cta témoignages

 

L’œil du viticulteur en complément des OAD

Cependant, l’activité ne repose pas uniquement sur les données du modèle. Le passage dans les vignes et les observations restent les points les plus importants de la réussite. Croiser les observations terrain, les données des modèles et OAD, c’est le bon comportement à adopter. L’OAD est un élément qui apporte la précision technique dans le processus de prise de décision, mais il s’inscrit dans un équilibre global.

viticulteur-equilibre-terrain-outil-aide-a-la-decision

 

Articles recommandés

Partagez un commentaire

Ne manquez pas les prochains articles du blog ISAGRI

Inscrivez-vous