Visuel_Blog_ISAGRI_CV_0820

Restez informé sur votre métier

Inscrivez-vous

Articles récents

Vigneron

7 astuces pour augmenter sa visibilité sur Internet

Augmenter sa visibilité sur Internet
Roxane LORETZIN
Ecrit par Roxane LORETZIN
le 17 nov. 2021
6 minutes de lecture

Le web est devenu un outil incontournable pour communiquer sur vos vins et réussir votre stratégie digitale. Site Internet, e-mailing, réseaux sociaux : les méthodes sont multiples mais l’objectif reste le même : étoffer et fidéliser sa clientèle. Voici ce que vous devez maitriser pour vous lancer.

 

SOMMAIRE :

1 - Définir sa marque, c’est incontournable !

2 - Travailler votre site Internet

3 - Avoir un bon référencement naturel ou payant

4 - Exploiter votre fichier client via l'emailing

5 – Prioriser sa présence sur certains médias sociaux : Facebook, TikTok, LinkedIn…

6  – Travailler les contenus à diffuser sur les médias sociaux

7 - Engager le dialogue

 

 

1 - Définir sa marque, c’est incontournable !


Avant d’entrer dans le vif du sujet, un retour aux fondamentaux s’impose. « Dois-je publier une photo en couleur, en noir et blanc, un dessin ? Pour y répondre, il faut déjà se poser la question de ce que l’on veut raconter, donc de sa marque. », prévient Arnaud Daphy, associé chez Sowine. Avoir défini votre plan de communication ainsi que l’identité de vos cuvées et vos clients cibles vous simplifiera grandement la tâche. À travers votre marque, vous devez transmettre l’histoire de votre domaine, votre terroir, vos valeurs. La marque doit être en cohérence avec vos cuvées.

 

2 - Travailler votre site Internet

 

Les professionnels et les particuliers y trouveront en un clic les informations essentielles sur votre exploitation viticole. « Si l’on manque de temps et que l’on vise une simple présence en ligne, trois pages web peuvent suffire : une page domaine, une page sur vos vins et une page contact », propose Arnaud Dephy. Encore une fois, l’esthétique et l’ergonomie du site Internet devront s’accorder avec votre marque. Pour ceux qui ne souhaitent pas faire appel à un professionnel, des outils comme WordPress permettront de créer un site soi-même très rapidement.

 

3 - Avoir un bon référencement naturel ou payant

 

Pour les utilisateurs plus avancés, « il faudra gagner la bataille du référencement », anticipe Arnaud Daphy. C’est-à-dire apparaître en bonne position dans une recherche Google. Pour que son site soit bien référencé, il faut travailler le SEO (Search Engine Optimization), autrement dit, l’optimisation pour les moteurs de recherche. « L’un des outils les plus efficaces consiste à créer un blog lié à son site, dans lequel on parle d’autre chose que du vin. Par exemple : les châteaux à visiter dans la région, ou mon top 5 des restaurants locaux... Ce contenu va intéresser Google ». Pour ceux qui souhaitent investir, un achat de mots-clés Google peut être d’une efficacité redoutable. Il faut commencer par des petites sommes tous les mois et tester les retours sur investissement des actions mises en place. Tout cela nécessite des compétences et un certain investissement en temps et en argent. Il peut être préférable d’embaucher ou d’externaliser cette mission à une agence de communication.

 

4 - Exploiter votre fichier client via l’emailing

 

En lien avec votre logiciel de gestion commerciale, le fichier client est un outil « extrêmement efficace pour entretenir une relation clientèle de qualité . Celui qui a passé un moment incroyable avec le vigneron sera par la suite intéressé par ses mails », dévoile Arnaud Daphy, qui recommande de respecter quelques règles :

  • « Raconter une histoire, avec sincérité. Par exemple l’avancée des travaux dans les vignes. » Ce qui sera bien mieux perçu que de simples tarifs.
  • « Être capable d’envoyer des campagnes d’e-mailings personnalisés ». Pour cela des outils existent, comme l’option relation client intégrée au logiciel ISAVIGNE :

option relation client ISAVIGNE

  • Envoyer des newsletters auxquelles s’abonnent vos clients pour recevoir des informations en avant-première sur les nouvelles cuvées : c’est une excellente stratégie de fidélisation.
  • Penser promotionnel. « L’offre attractive est le déclencheur n°1 de l’acte d’achat. Comme on travaille ici en vente directe, donc à pleine marge, on peut se le permettre. »

 

5 – Prioriser sa présence sur certains médias sociaux : Facebook, TikTok, LinkedIn…

 

« Chaque plateforme a un public différent », décrypte Fabien Lainé, spécialiste des contenus web dans le monde du vin. « Facebook concerne les 30-35 ans et plus, il fait partie des réseaux importants », conseille le fondateur de Creative Fabien, qui recommande également Instagram. « C’est une plateforme où il faut être obligatoirement aujourd’hui. Elle permettra de toucher tous les âges. » Un très beau support, mais attention pour une bonne notoriété, ici c’est l’image qui prime, mieux vaut maîtriser la photo. « Si vous souhaitez vous adresser à un public jeune, pensez à TikTok », propose également l’entrepreneur. Côté BtoB, « je recommande vivement LinkedIn, c’est une manière de développer de très bons réseaux, notamment cavistes et sommeliers. » Et avez-vous pensé à YouTube ? « C’est le deuxième plus gros moteur de recherche au monde après Google », insiste Fabien Lainé. « Savoir l’utiliser peut vraiment aider. »

 

6 – Travailler les contenus à diffuser sur les médias sociaux


Vous savez désormais quelle image de marque transmettre, et sur quels supports ? Il est temps de se lancer. Concrètement, quel contenu publier ? « Dans un premier temps, le plus simple est de coller avec l’actualité du vignoble, les saisons, le travail à la vigne comme en cave. Sans trop rentrer dans les détails non plus », recommande Fabien Lainé. Pendant une pause, pourquoi ne pas publier deux ou trois photos de ce que vous faites ? Il est important de définir une fréquence de publication pour instaurer des “rendez-vous” avec vos abonnés. 


Mais pour convaincre plus d’internautes, il faudra sortir du seul milieu viticole. « Je remarque que l’on parle souvent du seul produit. Et pas assez du vigneron, de ses passions. Si vous aimez la cuisine, le jazz, ou le foot, le mettre en avant peut permettre de créer d’autres liens avec le produit, d’intéresser une autre audience. C’est un aspect souvent sous-exploité. »

 

Afin d’augmenter votre nombre d’abonnés, vous pouvez organiser des jeux concours sur Facebook ou Instagram en faisant gagner des coffrets de vins. Vous pouvez simplement créer un post « jeu concours » en publiant une belle photo du coffret à gagner et inciter vos abonnés à liker et à commenter votre post en identifiant un ami. Votre post sera alors relayé massivement au-delà de votre cercle d’abonés, une occasion rêvée pour avoir de la visibilité !

Pensez également à ajouter sur tous vos supports de communication (site Internet, e-mail, newsletter...) les liens d’accès à vos réseaux sociaux.

Au fait, ai-je le temps de m’en occuper moi-même ? « Pour avoir une idée, vous pouvez commencer avec un post par semaine, avant d’aller plus loin. »

 

7 - Engager le dialogue

 

Vos contenus passionnent les internautes : mission accomplie, mais pensez à entretenir des contacts avec vos abonnés :
- Discutez avec vos abonnés dans les commentaires des posts. « Les réseaux sociaux, c’est un engagement : oublier de répondre aux commentaires, c’est rater l’occasion de créer des liens avec les consommateurs », insiste Fabien Lainé,
- Pensez aussi à récolter les avis clients en ligne en utilisant des plateformes telle que Trust Pilot que vous pouvez relier à votre site Internet,
- L’entrepreneur donne une astuce : « sur des sites comme Vivino, rien n’empêche de se créer un compte et de publier un message dans les commentaires des vidéos de dégustation , afin d’inviter à passer au domaine par exemple. »

 

 

Articles recommandés

Partagez un commentaire

Ne manquez pas les prochains articles du blog ISAGRI

Inscrivez-vous